Ce réfugié construit des maisons à partir de bouteilles en plastique

Tateh Lehbib Breica est un réfugié sahraoui qui vit dans l’un des cinq camps montés dans les environs de Tindouf en Algérie. C’est ici que des milliers de Sahraouis ont été déplacés du Sahara Occidental en 1975. 40 ans plus tard, ils s’y trouvent encore !

Une maison ingénieuse et durable pour les réfugiés

Or selon le Haut Commissariat aux réfugiés (UNHCR), le réchauffement climatique tel qu’on le connait aujourd’hui rend le quotidien des réfugiés dans le désert encore plus rude : températures extrêmes, orages violents… Les tentes et abris de fortune qui composent les camps n’y résistent pas (des milliers d’habitations ont déjà été détruites par une tempête en 2015), et de ce fait, les conditions de vie dans les camps se dégradent rapidement et de façon dramatique.

Des matériaux de construction facilement disponibles

Pour améliorer le quotidien de ses pairs, un jeune homme a eu l’idée d’utiliser des déchets pour construire des maisons en dur. Son idée : récolter toutes les bouteilles en plastique (qui malheureusement ne manquent pas, on le sait), les remplir de sable (ressource qui ne manque pas non plus dans le désert) et les assembler dans une structure arrondie. Résultat : des abris étanches à la forme aérodynamique pour résister aux tempêtes.

 

C’est après avoir suivi une formation aux énergies renouvelables grâce au UNHCR que le jeune Tateh est sorti avec cette idée pour améliorer et embellir son camp. La première maison qu’il a construite fut pour sa grand-mère, et toujours avec l’aide du Haut commissariat, il a déjà pu monter 25 de ses maisons rondes en bouteilles en plastique. À tel point, qu’il est devenu une célébrité et que son dévouement à cette cause lui vaut à présent le surnom de Majnoun al qaruratpour “Le fou des bouteilles”

VIA : https://www.consoglobe.com/maisons-pour-refugies-avec-des-dechets-plastiques-cg

Laisser un commentaire