La noyade sèche : un danger méconnu auquel tous les parents doivent faire attention

Un terrible accident s’est produit samedi dernier à Houston, au Texas (Etats-Unis).  Selon le média américain Eyewitness News, Francisco Delgado III, un enfant âgé de 4 ans, est mort après avoir été victime d’une noyade sèche.

Il meurt une semaine plus tard

Le petit garçon avait bu la tasse lors d’une baignade quelques jours avant. Le soir même, il avait des douleurs au niveau des épaules et l’abdomen gonflé, mais ses parents ne se sont pas inquiétés. Il a ensuite souffert de diarrhées et de vomissements à plusieurs reprises. Pourtant, samedi dernier, Francisco s’est réveillé en hurlant en pleine nuit et est mort peu de temps après malgré l’intervention des secours. Les pompiers ont expliqué au couple endeuillé que leur fils avait été victime d’une noyade sèche, une cause de mortalité observée principalement chez les jeunes enfants et peu connue du grand public.

Un mal méconnu

Lors d’une noyade sèche, l’eau de mer descend le long des bronches et stagne dans les poumons avant de passer à travers les parois perméables des alvéoles. Le conduit aérien se ferme alors à cause des spasmes provoqués par la présence du liquide. L’enfant ne peut plus respirer normalement et meurt quelques jours plus tard d’insuffisance respiratoire. La noyade sèche est à l’origine de la mort d’une dizaine de personnes par an en France.

Quels signes peuvent vous alerter en tant que parents ?

Si votre enfant présente des difficultés à respirer, une fatigue extrême après un passage dans l’eau, si son teint devient plus grisâtre, qu’il tousse, qu’il change de comportement (un peu plus maussade, râleur) ou si des bulles sortent de sa bouche… cela peut être inquiétant. Restez donc vigilants, jusqu’à quelques heures après le passage dans l’eau.Tous ces symptômes sont en effet le résultat d’un manque d’oxygène au cerveau, qui peut conduire à un œdème pulmonaire. Au moindre doute, n’hésitez pas à consulter un médecin en urgence : prise à temps, une victime de noyade sèche peut être sauvée.

« Se baigner sans danger ! », à télécharger sur le site de l’Inpes.

Source : Ladepeche.fr

 

À Regarder :

Laisser un commentaire