Cette vidéo de Marguerite Yourcenar sur le féminisme devient virale !

Dans ce document de 1981, Marguerite Yourcenar (première femme élue à l’académie française) nous livre ses réflexions sur le féminisme.

 » Ce qui m’inquiète dans le féminisme de nos jours, avec lequel je suis tout à fait d’accord lorsqu’il s’agit d’égalité des salaires bien sûr, à mérite égal, bien sûr, mais il y a tout de même un élément gênant, c’est l’élément de revendication contre l’homme. Une tendance à se dresser contre l’homme en tant que femme, qui ne me paraît pas naturelle, qui ne me paraît pas nécessaire, et qui tend à établir des ghettos. Des ghettos, on en a déjà assez, on en a trop ! Et je voudrais voir les femmes penser à une espèce de fraternité humaine au lieu de s’opposer d’un groupe à un autre. C’est ce qui m’empêche d’adhérer, enfin de signer mon nom, sur les prospectus de la plupart des organisations féministes. Je n’aime pas les étiquettes.

Et “femme”, en un sens, est une étiquette. Et je n’aime pas tout ce qui sépare et réduit les êtres à certaines attitudes. Je voudrais qu’une femme ait la liberté d’être aussi femme ou aussi peu femme qu’elle le veut. Seulement il y a là une autre difficulté qui se pose à notre époque, c’est que, un petit peu comme toutes les minorités, on lutte en faveur des libertés qui auraient été très utiles il y a cinquante ans, peut-être plus que des libertés qui seraient utiles au moment présent.

 

On comprend très bien qu’il y a une cinquantaine d’années, ou il y a deux-cents ans, à l’époque où les femmes étaient supposées être enfermées à l’intérieur de leurs maisons et ne rien faire d’autre que la cuisine. »

[…]

« Mais enfin de nos jours, la situation n’est plus aussi dramatique que cela. Les femmes font davantage ce qu’elles veulent, même dans l’ordre de la vie ménagère, de s’y livrer ou de ne pas s’y livrer. Et ce qui s’est produit malheureusement, c’est que beaucoup de femmes se font de la vie masculine un idéal .

C’est une drôle d’idée parce que je ne vois pas la vie des hommes si idéale que cela, mais certaines rêvent d’être l’équivalent d’un monsieur qui se lève à 7h30 du matin, prend sa serviette sous son bras, avale rapidement son café et se précipite au bureau. Alors ça, comme idée de la libération, je dois dire que c’est une idée qui me laisse froide ! Et l’idée de la carrière, du succès, du succès d’argent, du succès de domination, devient pour la femme – ça se voit très bien quand on lit certaines œuvres féministes – l’idéal du succès humain.

À mon avis, c’est une défaite épouvantable dans les deux sexes. »

Marguerite Yourcenar

Regardez :

Une pensée sur “Cette vidéo de Marguerite Yourcenar sur le féminisme devient virale !”

  1. À cette époque, ce commentaire était modéré et démontrait une certaine ouverture d’esprit : Cette dame questionne, et affirme ce qui ne lui plait moins. Toutefois, il faut savoir qu’au Québec, c’est en avril 1981 que le statut de la femme marié a été modifié : À partir de ce moment Elle garde son nom, peut ouvrir un compte à son nom emprunté sans autorisation du mari … Enfin bref, la femme marié est reconnue comme majeure et autonome.
    Pour ce faire, il fallait que les femmes revendiquent le droit a un travail rémunéré de premier plan ( avant c’était un 2e salaire …pour s’amuser, se payer du luxe). Si la femme s’assume en tant que personne autonome dans la société elle se doit d’être autonome financièrement. À ce moment là des partenariats égalitaires sont possibles et souhaitables. Finalement être Femme à part entière permet de vivre pleinement avec un homme à part entière. Je fais partie de ces féministes qui revendiquaient et pour tant je suis mariée depuis près de 44 ans avec un homme à part entière.

Laisser un commentaire