Barcelone : le père qui a perdu son fils de 3 ans dans l’attentat réconforte un imam en larmes

« Que l’amour, l’intelligence et la résistance de cette accolade nous servent toujours d’exemple et nous guident », a réagi la maire de Barcelone.

Un « exemple d’amour et d’intelligence »

L’accolade de plusieurs secondes sur le perron de la mairie, un geste d’affection d’un père meurtri envers Dris Salymar, l’imam de la ville, a été remarquée. Le geste est interprété par la maire de Barcelone, Ada Colau, sur Twitter comme un « exemple d’amour et d’intelligence », mais aussi de coexistence et de l’ unité de l’Espagne.

Regardez :

Il souhaite que « la mort de mon fils serve à quelque chose. » Les yeux plein de larmes, Javier Martinez s’est exprimé jeudi, une semaine après les attentats de Catalogne. Son fils Ravi, 3 ans, est l’une des victimes de l’attentat de Barcelone. 

Environ 700 personnes s’étaient rassemblées devant la mairie en réponse à un appel du Conseil municipal de Rubi en soutien aux familles des deux personnes de la commune tuées dans la Rambla : un enfant de 3 ans et un autre membre de sa famille. « Pas en mon nom » pouvait-on lire sur une pancarte brandie par une jeune fille ans le public. Quinze personnes ont été tuées, jeudi 17 août, sur La Rambla et à Cambrils et 120 personnes blessées.

À Regarder :
« Je suis musulman pas terroriste, fait moi un câlin si tu me fais confiance »

Source : Huffingtonpost.fr – FranceTVinfo.fr

Laisser un commentaire