À seulement 18 ans, elle est le nouveau visage du féminisme indien.

Une vidéo vue plus de 3 millions de fois sur la page Facebook : UnErase Poetry.

En mars 2017, Aranya Johar est sur le devant de la scène à Mumbai dans une performance intitulée A Brown Girl’s Guide to Gender, pour le concours de poésie Unerase Poetry.

Un événement qui a vocation de promouvoir la poésie anglophone et hindie.
Dans cette performance, Aranya dénonce l’obsession de la société indienne pour la virginité, le dégoût des hommes pour les règles, mais aussi les terribles affaires de viol qui ont frappé l’Inde ces dernières années.

93 femmes sont violées chaque jour en inde (Selon les statistiques de 2013, New Delhi a le plus grand nombre de cas de viol signalés parmi les villes indiennes.)

Voici des extraits de son slam :

À 12 ans mon soutien-gorge à faire de moi un être sexualisé. En même temps on a toujours pas le foutus droits sexuels !

Le premier garçon qui m’ait tenu la main m’a dit que les garçons ne veulent pas entendre parler des règles. J’ai déjà senti la misogynie. Nos vagins ne sont faits que pour être baisés. Nos seins ne sont faits que pour être léchés et nos bouches ne sont faites que pour sucer.

Je le sais, ma taille sera toujours comparée à un sablier, et je suis juste censée vibrer et dire : « Oui, vas-y, plus vite ».

Oui je dois la fermer car tout se résume au sexe…

Je porte des jeans et mes hauts cachent ma poitrine. Pas de décolleté, pas le moindre bout de cuisse.

Je ne veux pas qu’on se méprenne. Car si je porte moins d’étoffe je fais plus que me dévoiler, je prends le risque de la perdre. Non pas de perdre ma virginité mais de perdre la vie.

Mon hymen semble sacré, on m’a dit de le protéger jusqu’à ce que je sois mariée. Sinon, je suis une pute, une salope, une traînée, voire pire encore. Impure à jamais.

Tous les hommes ne pensent pas qu’avec leurs slips je le sais bien. Mais ceux en qui je peux avoir confiance se comptent sur les doigts de la main.

Voir la suite dans cette vidéo  :


(Sur YouTube : https://youtu.be/75Eh5OnNeoY)

 

Source : Hindustantimes.com

 

Laisser un commentaire